Le respect de votre vie privée est notre priorité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ils permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.
Voir les conditions d'utilisation du site.

J'accepte
  • Nouveau

Histoire

Aprés la Shoah – Histoire, mémoire, éthique

Alain Douchevsky
18,96 €

À inscrire l’histoire et la mémoire de la Shoah en l’horizon limité de la citoyenneté et d’une éducation qui, croit-on, devrait – à partir d’elles – favoriser l’esprit de tolérance, on risque fort d’ignorer tout un pan de l’expérience humaine indissociable de cet événement sans précédent, au regard duquel la représentation paraît à jamais « en souffrance ». C’est une résistance singulière, en effet, qu’il oppose à la représentation historiographique ; aussi bien, à la problématique morale traditionnelle : elle appartient à l’histoire même de la catastrophe, en appelle à la mémoire, impose de sauvegarder le noyau absolument concret des faits – ce qui met aux prises chaque homme avec son humanité.

Quantité

« Philosopher après Auschwitz », « penser Auschwitz », « la philosophie devant la Shoah » : aussi légitimes soient-elles, ces formules ont quelque chose d’inadéquat ; tout se passe pourtant comme si leur inadéquation elle-même était de rigueur, nécessaire parce que la catastrophe historique dénommée « Shoah » paraît s’imposer à l’esprit toujours autrement qu’il ne peut la proposer à la réflexion et au discours. Après elle en effet il ne sied pas à la pensée de se prendre pour l’oiseau de Minerve. Pour se tenir devant elle il faudrait que la rationalité philosophique pût la réduire comme toute chose à un problème, et d’obstacle la convertir en objet. Or si la Shoah semble initier un temps de l’histoire, si elle apparaît comme un événement sans précédent, c’est que son objectivation théorique, à mesure et dans quelque champ qu’elle s’opère, oblige qui l’entreprend à en avouer un certain insuccès. Obstacle pour la pensée morale à proportion qu’elle l’est pour la représentation, la Shoah exige ainsi l’ouverture d’un champ philosophique sui generis.

Essai

Fiche technique

Auteur
Alain Douchevsky
Collection
Chemins de pensée
Date de parution
10 Mai 2024
Nombre de pages
193 pages
Format
142 x 205 mm